Le Guardian propose des masterclass en datavisualisation

A différents rythmes et ouverts à tous, le quotidien anglais The Guardian offre des cours de data visualisation. Technique de représentation visuelle de données, la data visualisation est associée au data journalisme. Elle présente des données brutes sous forme de graphiques, d’infographies ou de tableaux afin de mieux comprendre l’information de façon plus esthétique.

“Première session excellente pour la Masterclass en Data visualisation du Guardian @guardianclasses, des aperçus intéressants de la part de grands esprits #gdvday

Quatre cours de data visualisation sont proposés par le Guardian.

Le journal anglais The Guardian a mis en place des masterclass en data visualisation. Le principe est clair : ouvert à tous et sans prérequis nécessaire, les cours sont donnés par des professionnels du graphisme et du data journalisme. Il suffit de s’inscrire en ligne dans l’un des quatre cours proposés, de régler sur la plateforme de paiment et de se présenter au siège social du Guardian, dans le quartier de Kings Cross à Londres.

Pour qui? Par qui ?

Comme expliqué sur le site theguardian.com/guardian-masterclasses/, tout le monde peut s’inscrire à ces masterclass. Il est bien entendu conseillé de suivre le premier cours “Introduction à la data visualisation”, d’une durée de 3 heures en cours du soir avant de passer aux étapes suivantes. Les cours s’adressent à toute personne devant présenter un projet, utiliser des données, ou encore aux designers et développeurs qui souhaiteraient en savoir plus sur la présentation de données de manière plus harmonieuse. D’autres masterclass d’une journée sont proposées, “Data visualisation : atelier une journée” et “Data visualisation pour les journalistes, designers et professionnels du marketing”. Un autre cours plus complet, de quatre semaines, à raison de trois heures par soir, reviendra sur les techniques de base en graphisme jusqu’à créer une infographie publiable qui pourra être proposée aux médias.
The Guardian est l’un des précurseurs en matière de data. Avec une première publication de données dès 1821, sous forme de tableau, le quotidien de centre-gauche a eu du flair en termes de nouveauté journalistique. En mars 2009, Simon Rogers, journaliste au Guardian, crée le Guardian Data Blog, une plateforme offrant “des bases de données complètes à la source de nos articles”. Avec un département entier au service du data journalisme, il devenait presque évident de passer à la data visualisation. Les masterclass sont ainsi enseignées par des journalistes du Guardian, spécialisés en graphisme et en journalisme en ligne, comme Adam Frost et Tobias Sturt, managers à l’Agence Digitale du Guardian.

Simon Rodgers a lancé le Guardian Data Blog en 2009 et donne des formations, ici à l’agence de communication marketing Claremont.

Des masterclass vraiment accessibles à tout le monde ?

Avec un leitmotiv de type “Anyone can do it” (Tout le monde peut le faire, en français), The Guardian émet l’idée que ces masterclass sont accessibles à n’importe qui semblant intéressé par le graphisme et le data journalisme. Dans cet entretien pour l’Atelier des Médias, Simon Rogers rappelle la facilité de production des dataviz. “On utilise des logiciels que tout le monde possède. On a tous un tableur sur notre ordinateur, Excel, OpenOffice ou quoi que ce soit d’autre” dit-il.
Il faut cependant rappeler que ces cours se concentrent sur la visualisation. Et avant d’entamer ce processus, il faut d’abord chercher des données, les sélectionner et les analyser. Une étape essentielle avant de se lancer dans la production d’infographie, que ne propose pas le Guardian. Par ailleurs, les tarifs des ces enseignements ne s’adressent pas à toutes les bourses. Avec un cours d’introduction à 50£ (60€) pour 3 heures, et 250£ (300€) la journée, les masterclass se révèlent coûteuses pour le simple citoyen anglais. On peut aussi remettre en cause la volonté du Guardian de proposer des cours, si ce n’est pour diversifier ses activités, à un moment où la presse écrite perd du terrain. Quoiqu’il en soit, les participants ne tarissent pas des loges sur ces masterclass made-in-Guardian.

“@guardianclasses Une journée fantastique ! J’ai tellement appris” Merci aux 5 experts en DataVis”

Pour aller plus loin et comprendre comment est pratiqué le data journalisme au sein du Guardian, voici une vidéo explicative dans laquelle on retrouve les journalistes/professeurs des masterclass.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s